Au cours du 1e trimestre 2020, près de 400 chefs d’entreprise aquitains ont été interrogés sur leur vision de l’évolution de l’économie, l’évolution de leur chiffre d’affaires, leur niveau de trésorerie et l’emploi(1).

L’évolution de l’activité économique est également mesurée à travers les données issues des déclarations de TVA. Les déclarations de TVA recueillies et analysées par les Organismes de Gestion Agréés, permettent un suivi en temps réel de l’évolution de l’activité des entrepreneurs.

8 secteurs d’activité sont représentés : maçonnerie, couverture, électricité, menuiserie, plomberie, plâtrerie, carrelage et peinture.


La crise sanitaire accentue une activité déjà au ralenti pour les TPE du BTP en Nouvelle-Aquitaine

Dégradation des performances commerciales

Le 1er trimestre 2020 confirme cette tendance baissière de l’activité économique des TPE du BTP en Nouvelle-Aquitaine. La baisse de chiffre d’affaires pour la majorité des professions s’est accélérée (–2% en Nouvelle-Aquitaine). Suite aux fermetures des entreprises (50%), les entreprises ont rencontré des difficultés d’approvisionnement et des baisses de commande.

Une activité en chute (2)

Pour ce 1er trimestre 2020, tous les territoires sont impactés et affichent des résultats négatifs. Le Limousin est la région qui subit la plus forte baisse (-5,5% de son chiffre d’affaires par rapport au même trimestre de l’année précédente). L’ancienne région Aquitaine qui affichait jusqu’à là un résultat positif, n’échappe pas à ce recul d’activité (-1,8%), devançant le Poitou-Charentes (-0,3%).

Seuls les secteurs de l’électricité et peinture, affichent des performances positives (3,8% et 0,2%).

Par rapport au trimestre précédent, la croissance de l’activité du gros œuvre s’est effondrée (-3,5 pts). La baisse d’activité est également tendue pour le second œuvre (-2,5 pts).

Le moral des TPE fortement touché

Pour ce 2e trimestre 2020, les chefs d’entreprise sont pessimistes et ne croient pas à une sortie de crise rapide. 18% d’entre eux restent confiants (-23 pts par rapport au trimestre précédent) contre 26 % qui se disent pessimistes (+17 pts).

Des entreprises informées des dispositifs de soutien

51 % des TPE du BTP ont fait appel au fonds de solidarité (aide forfaitaire de 1500 €). Seulement 20% ont sollicité le prêt de trésorerie garanti par l’État. L’activité étant à l’arrêt, 32% ont eu recours au chômage partiel.


(1) 5 Organismes de Gestion Agréés d’ex-aquitains partenaires – le CECOGEB, le CEGECOBA, le CEGAL, OGATIL, OMEGA2 – réalisent chaque trimestre, une enquête sur la conjoncture économique des TPE du BTP.

(2) Données issues des déclarations de TVA, 1er trimestre 2020.

5 Août 20

CORONAVIRUS COVID-19 : Nouveau décret sur le fonds de solidarité État / Région

Le décret du fonds de solidarité en faveur des entreprises particulièrement touchées par la crise sanitaire a été ...

Publications
1 Juil 20

CORONAVIRUS COVID-19 : Exonérations de cotisations sociales

Afin de maintenir à 100% les salaires en cas d'activité partielle, le gouvernement vient de mettre en place de ...

Publications
1 Juil 20

CORONAVIRUS COVID-19 : Prolongement du chômage partiel

Afin de maintenir à 100% les salaires en cas d'activité partielle, le gouvernement vient de mettre en place de ...

Publications
1 Juil 20

CORONAVIRUS COVID-19 : Prêt de trésorerie garanti par l’État

Les entreprises ont jusqu’au 31 décembre 2020 pour faire leur demande de prêt garanti par l’État.

Publications